©2019 by Coupo Santo de Rognac. Proudly created with Wix.com

NOS COSTUMES

Tel un véritable symbole, le costume reflète la classe sociale de son propriétaire.
Nous portons à Rognac les tenues du pays d'Aix, entre la fin du XVIIIe et le début du XXe. Nos tenues sont essentiellement de deux types : le costume paysan et le costume bastidan.

 

LA TENUE DE LA PAYSANNE

"être à l'aise pour travailler" voilà le principe de la tenue paysanne pour le travail des champs, la cueillette des olives, le fauchage de la lavande, les vendanges... Les jupes paysannes rayées et colorées agrémentées des chapeaux de paille servaient avant tout à protéger de l'intense ensoleillement de notre Provence.

 

LA TENUE DU PAYSAN


A l'image des femmes, les hommes à leur tour portent des tenues dont le seul but reste l'aisance pour les tâches agricoles. Un pantalon de tissu épais, un gilet et surtout une chemise blanche. La taiolo (ancêtre de la ceinture) et le mouchoir de cou viennent rehausser le tout par leurs couleurs vives.

 

LA TENUE DE L'ARTISANE

Plus aisée que la paysanne mais somme toute moins que la bastidane, l'artisane se remarque cependant par une certaine richesse. Moins exposées aux conditions de travail difficiles elles peuvent donc porter des robes de coton imprimé  plus légères. Les bijoux viennent agrémenter le costume et les dentelles font leur apparition.

_DSC0605_edited.jpg
 
aDSC_3274.jpg

LA TENUE BASTIDANE

La tenue bastidane est avant tout  la façon de montrer son aisance financière. Nous avons pour notre groupe pris le parti de choisir l'époque Louis Philippe (1830 - 1848). Cotonnades imprimées, soieries, gilets brodés, coiffes diverses et fichus de mousseline richement brodés mais surtout bijoux provençaux.


Cette tenue se décline en fonction de la richesse du propriétaire car être "bastidan" c'est avant tout posséder un domaine "une bastide" dans lequel l'on ne travaille pas mais où l'on y fait travailler du personnel.

 

LA TENUE D’ÉTÉ "BELLE ÉPOQUE"

A la fin du XIXe siècle, l'arrivée du train bouleverse l'histoire de la Provence qui entre désormais dans la modernité. La mode "Parisienne" rencontre un réel engouement et les hommes arborent le chapeau gibus mais de plus en plus, le canotier en journée. Le "dandy" fait son apparition en France et l'élégance masculine devient  courante dans les milieux bourgeois et aristocratiques

095-_DSC0097.JPG
 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now